Vos choix alimentaires quotidiens ont un impact considérable sur l’environnement. Ainsi, changer vos habitudes alimentaires peut s’avérer l’un des moyens les plus efficaces de contribuer à la préservation de l’environnement. Heureusement, les choix qui profitent à l’environnement vous permettent souvent d’être en meilleure santé, tout en vous laissant le choix entre une grande variété d’aliments.

Une catastrophe sanitaire mais aussi écologique

alimentation environnement

On estime que 1,9 milliard d’adultes sont en surpoids dans le monde, tandis que 600 millions de personnes de plus de 18 ans étaient classées comme obèses, selon l’Organisation mondiale de la santé. Dans plusieurs pays comme les États-Unis, la Nouvelle-Zélande, le Mexique et la Hongrie, environ un tiers des adultes sont obèses. Des millions d’enfants sont également en surpoids ou obèses.

Les régimes gloutons ne sont pas seulement malsains. Ils sont également insoutenables pour l’environnement. Alors que la population de la planète continue de croître (10 milliards de personnes devraient habiter la Terre d’ici 2050) et que les pays en développement s’enrichissent, la production alimentaire mondiale ne peut qu’exercer une pression croissante sur l’environnement naturel. Si l’on ajoute à cela les quantités colossales de nourriture gaspillée, la situation est plutôt sombre.

Un changement des habitudes alimentaires serait bénéfique tant pour les personnes que pour l’environnement. La production de viande rouge contribue largement aux émissions de gaz à effet de serre sous la forme de méthane et de CO2, par exemple, de sorte qu’une réduction significative de la consommation de viande bovine permettrait de réduire à la fois les risques pour la santé et les émissions. La gloutonnerie à la mode des pays développés ne sera pas non plus viable à grande échelle lorsque la planète comptera 10 milliards d’habitants.

Quelles solutions sur les problèmes environnementaux liées à l’alimentation

solutions alimentation environnement

Prévenir le gaspillage alimentaire

La réduction du gaspillage alimentaire diminue également l’impact environnemental de vos habitudes alimentaires. L’EPA qualifie de “stupéfiante” la quantité de nourriture gaspillée par les Américains, qui jettent 33 millions de tonnes de déchets alimentaires dans les décharges tous les ans. Ces déchets alimentaires représentaient 14 % de l’ensemble du flux de déchets solides municipaux.
La planification stratégique des repas vous aidera à réduire vos propres déchets alimentaires. En d’autres termes, n’achetez que ce que vous utiliserez pour les repas spécifiques que vous avez planifiés, et mangez vos restes pour le déjeuner. Au lieu d’aller au supermarché pour trouver des idées de repas, regardez dans votre cuisine et réfléchissez aux repas que vous pouvez préparer avec ce que vous avez déjà.

Manger localement

La mondialisation a permis de trouver chaque jour dans votre supermarché des aliments provenant de l’étranger, mais cela entraîne des coûts environnementaux importants. Le transport des aliments par camion depuis les grandes exploitations agricoles du pays, au lieu d’acheter des aliments aux agriculteurs locaux, nuit également à l’environnement. Manger localement réduit votre empreinte carbone en minimisant les émissions dues au transport. Cela peut signifier renoncer aux fruits exotiques, ou les consommer avec plus de parcimonie. Manger de façon saisonnière, c’est-à-dire laisser son régime alimentaire fluctuer en fonction de ce qui pousse dans sa région à chaque saison, est un élément clé de l’alimentation locale.

Acheter auprès de producteurs responsables

Le ruissellement agricole nuit à la qualité de l’eau et aux écosystèmes. Toutefois, la consommation d’aliments biologiques réduit la quantité de produits chimiques provenant de l’agriculture qui se retrouvent dans l’écosystème et dans les réserves d’eau. Les agriculteurs qui utilisent des techniques de lutte intégrée contre les ravageurs plutôt que de pulvériser des pesticides et des herbicides préservent les environnements tout en protégeant votre santé, comme le dit l’EPA. De même, les agriculteurs qui gèrent soigneusement leurs amendements nutritifs et leur utilisation de l’eau protègent l’environnement contre le ruissellement des nutriments qui pollue les écosystèmes. Demander aux vendeurs d’un marché de producteurs locaux quelles sont leurs pratiques peut vous aider à déterminer si vous achetez des aliments provenant de producteurs responsables.

Utiliser vos déchets alimentaires comme compost

Composter les restes de nourriture plutôt que de les jeter à la poubelle est également bénéfique pour l’environnement. Compostez vos restes de légumes pour qu’ils deviennent des matériaux utiles au lieu d’être jeté à la poubelle.

 

📞  Appel non surtaxé au 05 54 54 66 18