Comment se passe le recyclage des panneaux solaires en France ? Voici un état des lieux des solutions et innovations dans les pays.

Le contexte de la production de panneaux photovoltaïques

production panneaux solaires

La croissance du marché mondial du photovoltaïque s’accompagne d’une augmentation du volume de panneaux en fin de vie. Fin 2016, les déchets photovoltaïques mondiaux étaient compris entre 43 500 et 250 000 tonnes, ce qui représente entre 0,1 % et 0,6 % de la masse cumulée de tous les panneaux installés. Compte tenu de leur durée de vie moyenne de 30 ans, d’importantes quantités de déchets sont attendues dès 2030. Selon l’AIE, en 2050, ils devraient donc représenter entre 5,5 et 6 millions de tonnes par an, soit presque autant que la nouvelle capacité installée (6,7 millions de tonnes). Cette croissance exponentielle des équipements en fin de vie s’accompagnera de risques de pollution importants, notamment le plomb et le cadmium, qui font partie des composants des panneaux.

Une solution de recyclage unique en France pour les panneaux solaires

panneaux solaire recyclage

Veolia, une entreprise de services environnementaux, a ouvert l’usine dans la ville de Rousset, près de Marseille, après avoir obtenu un contrat avec l’organisation de recyclage PV Cycle France. Veolia a lancé la première unité française de traitement et de valorisation des panneaux photovoltaïques  » silicium cristallin  » (90% du marché) à Rousset dans les Bouches-du-Rhône. Dotée d’une technologie unique en France, elle a valorisé 1 800 tonnes de matériaux en 2018 et prévoit d’en produire jusqu’à 4 000 tonnes en 2021. Les matières premières secondaires sont ensuite réinjectées dans différentes filières, selon les principes de l’économie circulaire. Le verre (entre 65 et 75%) sera réutilisé dans le secteur du verre, le cadre en aluminium dans les raffineries, le plastique (10%) sera récupéré comme combustible pour les cimenteries et le silicium trouvera une nouvelle vie dans les secteurs des métaux précieux. Quant aux câbles et connecteurs, ils seront broyés et commercialisés sous forme de grenaille de cuivre. Veolia et PV CYCLE France se conforment ainsi à la directive européenne sur les DEEE (Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques), qui impose à tout importateur ou fabricant de panneaux photovoltaïques de les collecter et de les traiter en fin de vie.

« Il s’agit de la première usine dédiée au recyclage des panneaux solaires en Europe, voire dans le monde », a déclaré Gilles Carsuzaa, responsable du recyclage de l’électronique chez Veolia.

Selon Veolia, la capacité solaire a augmenté jusqu’à 40 % par an en France, soit l’équivalent de 84 000 tonnes de matériaux.

L’usine veillera désormais à ce que l’ensemble complexe d’argent, de silicium, de verre, de cuivre et de plastique d’un seul panneau soit désassemblé et en état de marche pour fabriquer de nouveaux panneaux solaires.

Les panneaux solaires ont une durée de vie estimée à 25 ou 30 ans, ce qui signifie qu’une grande partie de la première génération construite dans les années 1990 est en train d’être mise hors service. Le contrat initial de Veolia permettra de recycler cette année la quasi-totalité des panneaux solaires périmés en France.

L’énorme croissance de l’énergie solaire ces dernières années signifie également qu’il est primordial de trouver une solution durable et circulaire pour les panneaux vieillissants. L’Agence internationale pour les énergies renouvelables estime que d’ici 2050, il y aura entre 60 et 78 millions de tonnes de déchets de panneaux photovoltaïques dans le monde. La Chine et les États-Unis, en tant que leaders de l’installation solaire, devront également mettre en place des usines de recyclage pour traiter ces déchets, mais cela pourrait débloquer des avantages économiques importants. Pour l’instant, cependant, seule l’Union européenne a adopté des réglementations sur les déchets visant spécifiquement à traiter les futurs déchets de panneaux photovoltaïques.

Comment fonctionne le recyclage proposé en détails ?

Veolia, accompagné de PV CYCLE, propose une solution unique et un service complet pour le recyclage des panneaux photovoltaïques de type  » silicium cristallin  » :

  1. Collecte des panneaux photovoltaïques par PV CYCLE, puis livraison sur le site.
  2. Pesée de chaque panneau et identification
  3. Dépose du cadre en aluminium ainsi que du boîtier de raccordement et des câbles de connexion
  4. Découpage du panneau en tablettes
  5. Broyage, tamisage et utilisation d’un séparateur à courant de Foucault pour extraire les parties métalliques
  6. Récupération des différents matériaux pour une réutilisation dans divers secteurs industriels.

 

📞  Appel non surtaxé au 05 54 54 66 18